gp-logo.png
PN_logo.png
ATE-Logo.png
wwf_logo_free_tab.jpg

Mentions légales

Alliance-Environnement

La destruction de l’environnement

menace notre alimentation

La hausse des températures, les sécheresses, la surexploitation des terres et la perte de biodiversité menacent la production de nombreux aliments en Suisse et dans le reste du monde. Si nous n’endiguons pas le changement climatique et la destruction de l’environnement, nous devrons à l’avenir modifier notre régime alimentaire.

 

L’action «All you can’t eat» de l’Alliance-Environnement Suisse constitue une expérience culinaire. Elle montre les effets que peut avoir l'absence de protection de l’environnement sur les plats que nous aimons actuellement manger en Suisse. Deux scientifiques ont analysé des études, des rapports, des expériences et des hypothèses pour déterminer si les ingrédients de ces plats pourront encore être produits d’ici le milieu ou la fin du siècle ou bien s’ils devront être remplacés par des produits de substitution compatibles avec le changement climatique.

 

Les deux grands chefs Julien Pansier et Markus Burkhard ont créé à l’aide des nouveaux ingrédients disponibles les plats d’un monde où le climat aura changé. Avec cette réinterprétation, nous voulons montrer concrètement aux électeurs suisses que la destruction de l’environnement aura un impact non négligeable sur un sujet aussi central et significatif pour leur identité que la nourriture.

 

Le monde politique doit agir avant qu’il ne soit trop tard! 

Ich bin ein Textabschnitt. Klicken Sie hier, um Ihren eigenen Text hinzuzufügen und mich zu bearbeiten.

Faits

Blé

En ce qui concerne le blé, denrée alimentaire de base, les scientifiques du GIEC, dans leur rapport de 2014 sur les changements climatiques, s’attendent à une perte de récolte de 4 à 13% dès 2050.

All you can't eat

Reproduisez ces plats et discutez pendant le repas de la nécessité absolue de voter pour des parlementaires favorables à l’environnement le 20 octobre.

Julien Pansier

«Frais, local et de saison» répond Julien Pansier lorsque nous lui demandons quelle est sa philosophie en cuisine. Junk et Fast Food n’ont pas leur place dans son assiette. Chaque cuisinier et chaque cuisinière doit garder en tête que ses ingrédients sont des produits de la nature qui doivent pousser et se développer longuement avant qu’il ou elle ne puisse s’en servir pour préparer un plat. C’est pourquoi Julien se rend lui-même en forêt ou dans les prairies dans les environs de Genève pour cueillir des plantes sauvages arrivées à maturité qu’il utilisera ensuite avec beaucoup de patience dans la cuisine de son restaurant

 

L’Athénée 4 afin de mettre au point de nouvelles créations pleines de fraîcheur. Il a acquis son savoir artisanal à Paris, dans son pays natal. Après divers postes occupés dans la capitale mondiale de l’art culinaire, Julien et son partenaire Antoine Nouais sont partis s’installer à Genève dans le restaurant L’Athénée 4, où ils ont eu la possibilité de travailler directement avec des producteurs locaux.

 

Depuis, ils n’utilisent plus que des ingrédients que leur fournissent les champs, les lacs et les fermes de leurs partenaires aux pratiques durables. Leur menu se renouvelle donc chaque semaine.

 

Nous remercions Julien Pansier de son soutien et sa grande considération pour notre alimentation.